Montbozon et alentours – Mai 2019

Ce dimanche 19, nul n’a résisté au « dessert de Roi et au Roi des desserts ». En effet, nous voici pour commencer la journée au cœur de la fabrication du biscuit de Montbozon, à la Biscuiterie Lanternier. Le chef pâtissier met en route la vidéo qui relate l’histoire de ce petit biscuit qui a fait le tour du monde. Le succès du biscuit va jusqu’au Japon, où salon a été tenu avec un grand succès et même sa fabrication sur place.
 
Départ de la randonnée sur le circuit des lavoirs et des fontaines à Fontenois. Le petit groupe a osé braver les prévisions météo pessimistes ; capes, parapluies sont prévus !!
Le village compte quatre fontaine-lavoir-abreuvoir dont la plus connue est circulaire, située au milieu du village. Sa construction date de 1828, son dôme de zinc suscite notre admiration.
 
Nous voilà dans le finage de cultures de colza, de blé, en route pour le hameau du Saut de Corneille.
 
Pourquoi ce nom de hameau si imagé ? La légende dit que le seigneur de Bouhans voulait bâtir une métairie sans savoir où, il lâcha une corneille privée en ayant décidé que le lieu serait l’arrêt de son premier vol. La corneille s’abattit sur le monticule entre Cognières et Bouhans et là il fonda ledit hameau.
 
Le viaduc de la ligne PLM Besançon-Lure nous étonne par sa majesté. Là, une voie verte est en cours de construction pour permettre aux promeneurs, aux cyclistes, de se rendre à terme de Loulans-les-Forges à Lure.
Nous découvrons Bouhans, le village du poète paysan Emile Raguin et, comme le hasard n’existe pas, nous avons le plaisir de rencontrer sa petite fille qui nous renseigne sur le patrimoine du village, notamment sur le Chêne de Courbon. 
 
Les nuages menacent mais restent à distance. Cela nous permet de voir l’église de Thiénans devenue la mairie de cette commune. Nous rejoignons Montbozon par le Chemin de la Galeuse, sans omettre d’admirer le jardin de Florencia.
Viviane et Patrick nous accueillent dans leur belle demeure du 17ème siècle, relais postal transformé en chambres d’hôtes, APAVA.
L’apéritif offert par nos hôtes réchauffe notre casse-croute avant que nous allions nous chauffer au feu de bois et nous régaler du dessert concocté par Viviane. Le bien-être et la chaleur engourdit le groupe qui a du mal à prendre congé pour suivre Geneviève, notre guide. Elle va nous présenter cette « petite cité comtoise de caractère » avec sa passion naturelle. Devant la fontaine du Cygne, Nicole a essayé de prendre un envol…en vain !
 
Nous allons à la rencontre du bourg bas. Là, nous traversons l’ancien orphelinat devenu une maison familiale rurale de renom. Nous remontons au niveau de l’ancien couvent et via un passage « réservé » aux initiés, nous voilà à la Maison Forte Bouda construite au 16ème siècle, la cour Renaissance retient nos regards. Le matériel collectionné et classé par Monsieur Bouda nous ébahit.
Notre guide, passionnée par son village, a su nous faire surfer de par les siècles, nous avons découvert la richesse de cette cité discrète et combien attachante.
 
Nous quittons Montbozon par «la vieille route de Fontenois» pour retrouver nos véhicules juste avant que la pluie ne donne libre cours à sa « chute ».
Nous avons découvert une cité dont les habitants ont à cœur de partager leur enthousiasme d’y être né et d’y vivre. Je pense que chacun reviendra un jour revoir un peu de cette vallée de l’Ognon.


Danielle Brun-Vaunier
Photos Danielle Brun-Vaunier

Laisser un commentaire

Fermer le menu
×
×

Panier