Un 15 août au Prieuré de Marast

En toile de fond, un magnifique prieuré qui a traversé les âges et qui, malgré les restaurations successives a conservé son âme. En ce mois d’août 2019, Nicole Blivet, membre du bureau de l’AF-CCC et artiste régionale, a habillé ce vaisseau de pierres avec ses oiseaux de chiffon, et ses toiles où se mêlent joliment peintures, textiles et citations. Autant dire que le décor était planté pour cette journée de rencontre jacquaire.

Denis Sauget, membre de l’association des Amis du Prieuré de Marast ouvre le programme de l’après-midi par une savante et très documentée visite de l’édifice. Petit détour par le passé, commentaires autour de la maquette, déambulation autour du prieuré, il n’en fallait pas tant pour nous convaincre que Marast est un lieu patrimonial comtois incontournable ! Merci M Sauget pour votre passion communicative !
Puis, sous la houlette de Danielle Brun-Vaunier, notre présidente, se succèdent au micro plusieurs pèlerins qui ont accepté de nous présenter les photos, films, commentaires, brochures illustrées de leur chemin. Jean et Josette qui l’ont fait en vélo, René et Martine Michaux qui ont parcouru en pionniers la « Via Columbani », Robert, Patricia, Jean-François, Antoine, Bernard…, pardonnez-moi si j’en oublie !!! De quoi réveiller en chacun de subtiles émotions, de celles qui vous donnent envie de repartir sur le champ ! Cerise sur le gâteau : René Michaux nous présente la vidéo qu’il a réalisé le matin même à Bellemagny (68), point de jonction entre les chemins de Compostelle alsacien et franc-comtois, sur le dévoilement d’une plaque à l’entrée du couvent des sœurs bénédictines ; cérémonie en grandes pompes où chacun a pu se régaler de l’accent savoureux et de l’esprit pétillant de la Mère supérieure ! Et pour finir : un défilé de mode de…vaches ! Mais pour ça, il fallait être présent pour comprendre !!!
Que serait une journée jacquaire sans l’apéro soigneusement préparé par Claudine, Françoise et Jean. Un petit rosé griotte agrémenté de différents « amuse-gueules » sans oublier les magnifiques et délicieuses pâtisseries en forme de coquilles Saint-Jacques réalisées par Nicole. La parole fut bien sûr donnée aux autorités : Nicole, en tant qu’exposante, Danielle, présidente de l’AF-CCC, les Amis du Prieuré de Marast, Alain Jacquard, maire de la commune, les représentants des collectivités locales dont Jean-Jacques Sombsthay, président de Destination 70, l’organisme chargé du développement touristique de la Haute-Saône. Notons au passage les propos chaleureux de Gérard Pelleteret, vice-président représentant Yves Krattinger, président du Conseil Départemental qui ne désespère pas de faire de Marast un « Conques local !!! »
Le temps passe vite, après un repas tiré du sac avalé prestement, place au concert. Dans un profond silence, Michel Laizé s’assoit à son clavecin pour remplir l’espace du prieuré de notes musicales d’une grande finesse, tirées du répertoire de Couperin, Daquin, Froberger et Rameau. Le programme s’intitule : « Les rencontres et les tribulations d’un marcheur musicien », où l’on a perçu le talent et le travail d’un musicien qui a su convertir un carnet de voyage en une palette de partitions remarquablement choisies ! En les voyant tournoyer discrètement, j’ai même eu l’impression que les oiseaux de Nicole, prisonniers de leur filet au-dessus de nos têtes se sont laissé séduire par le charme de cette alchimie artistique ! Ce n’est pas la Poule de Rameau qui me contredira…
Grand merci aux acteurs de cette journée : l’AF-CCC et ses bénévoles bien sûr, les amis du Prieuré de Marast, Nicole et son expo, les élus locaux qui nous ont fait l’honneur de leur présence, Michel Laizé et son clavecin, et vous tous et toutes qui, par votre présence, ont fait de ce 15 août, une journée forte qui restera dans les annales !
Texte et photos Gabriel Vieille

Laisser un commentaire

Fermer le menu
×
×

Panier