Les adhérents à l’af-ccc sont joueurs et futés !

La photo envoyée le 21 mars  par Philippe Dumont avait été prise à Saint-Côme-d’Olt.

Ont reconnu son clocher « flammé » ou « tors » ou « vrillé »   :  Alain Humbert, Bruno Jacquey, Robert Kauffmann, Eric Chambard, Claudie Bérard, Eliette et Jean-Claude Nardin, Martine Michaux, Jean-Claude Simard, Daniel Souchet, Gabriel Vieille, Claude et Jackie Bernasconi, Régis Cristin, Michel Perceau, Jojo Perrot, Madeleine Griselin, Evelyne Studer, Bernard Kroemer, Daniel Putaud , Bernard Umber, Jean Sordelet, Antoine Robin, Agnès Marguet.

Michel Perceau, après recherche sur Google Earth, précise même que la photo a été prise depuis le 24, rue Mathat !

Encouragements aussi aux participants qui ont tenté leur chance en proposant : Vézelay, Figeac, Marcillac, Marnay, Gy, Saint-Privat d’Allier, etc….


L’envoi a également amené des commentaires et des nouvelles. En voici quelques extraits :

Eric Chambard : « Réponse rapide car je suis en train de me démener pour organiser mon retour rapide depuis le Québec car Air France annule tous ses vols à partir de lundi. Je pense tout de même avoir reconnu le clocher de St Côme d’Olt !! J’espère vous revoir tous très bientôt et en pleine forme. Amitiés »

Jacqueline Leclercq : « si j’ai gagné j’offrirai le café chez moi… sinon j’ai au moins la joie de vous avoir écrit. Tout va bien pour l’instant, mes soignants se soignent, seule la kiné vient. Je travaille un peu au jardin… et me gère bien. Bizzzzz »

Bernard Kroemer  : « Je tenterai donc ma chance en proposant le clocher de St Côme d’Olt. J’avais couché au village le 10 avril 2010 lors de mon « premier » Chemin vers Compostelle…Bientôt 10 ans de passés depuis, mais que de beaux souvenirs !
La photo (ci-contre) est prise au petit matin par Jean-Paul Dumont, un compagnon de route venant de Grenoble et rencontré au Puy. Nous avons fait route commune jusqu’à Moissac puis séparés d’un commun accord, et arrivés à Compostelle avec 3 jours d’écart !
Voilà pour la petite histoire…
Bon confinement à tous… permettant bien sûr d’élaborer bien des Chemins ! »

Daniel Souchet : «Saint-Côme-d’Olt,  là où il faut se résigner à laisser l’Aubrac derrière soi…il  y a aussi un tel clocher flammé à Barran, sur le chemin d’Arles entre Auch et Montesquiou » (photos ci-dessous).  Il demande « du coup, aurais-je droit à un sucre avec mon café ? ».

Gilbert Delbecq : « nous restons à l’abri de nos 4 murs et j’en profite pour reprendre contact avec le monde jacquaire et romieux  et  faire un peu le résumé de ces dernières années de marches (refaire mes DVD) » 

Moi :
« Après un mois de marche sans problèmes, arrêt brutal pour Daniel et moi, ce 26 mai 2016. Pique-nique à Saint-Come-d’Olt, blessure de Daniel peu après la traversée du Lot, arrivée pénible à Espalion, et retour dès le lendemain à la maison ! »

Daniel Putaud : Je pense à Saint Côme d’Olt sur la Via Podiensis dans l’Aveyron. Je crois même que son clocher est tors (hélicoïdal). Au cas où ma réponse est juste, je préfère remplacer le café par le délicieux Macvin de l’ami Philippe, accompagné de cerneaux de noix préparés par la douce Michèle.


A demain

Nicole

Cet article a 1 commentaire

  1. Putaud

    Mais ‘ce qu’elle est bien, Nicole, […] bravo et merci Nicole, pour ton dévouement .
    Daniel

Laisser un commentaire