Le chemin de Compostelle de Phaffans à Essert (90) – Janvier 2018

Inespéré ! Dans le déluge des jours passés, une accalmie ce 21 janvier ! C’est donc d’un pas léger (sauf pour les deux « claudiquant » du jour, René et Daniel) que nous avons pris le chemin de Compostelle de Phaffans à Essert, inconnu de la plupart des marcheurs de ce dimanche. Oui, oui, on peut habiter la Franche-Comté, être adhérent à l’af-ccc et ne pas connaître ce parcours apprécié des Allemands, des Alsaciens qui le parcourent en nombre toujours croissant ! Après avoir regretté que l’église de Phaffans, fermée, ne permette pas la découverte de sa statue de Saint-Roch, ou Saint-Wandelin selon l’ancien curé de la paroisse Jean-Marie Baertschi, ni celle de la fameuse fresque de Compostelle réalisée par Marie-Cécile Chevalley, mise à l’abri durant la saison hivernale, nous avons suivi les balises à la coquille. Nous nous sommes étonnés d’un groupe de quatre cigognes pataugeant en terrain inondé puis d’un amas de ferrailles à l’abandon. Quelques chemins très spongieux plus tard, la stèle du maquis de Chérimont rappelant le souvenir de tant de jeunes vies fauchées durant le dernier conflit mondial nous a émus. Un chasseur, troublé par notre approche, a raté son tir : Nous avons suivi des yeux le sanglier qui détalait à toute vitesse pour échapper aux chiens lancés à sa poursuite. Petite grimpette allégrement franchie, nous arrivons à la Tour de la Miotte qui offre un panorama splendide sur la ville de Belfort et les Vosges enneigées. La pause à la Maison Saint-Denis, aimablement ouverte par les Sœurs de l’Alliance, fut l’occasion, une fois nos sandwiches avalés, de partager moult pâtisseries, Suisse ou cake au citron bio. Et bien sûr, de deviser gaiement. Il ne restait plus qu’à parcourir le centre ancien de Belfort, tourner la tête pour apercevoir le célèbre Lion, rejoindre le quartier des Résidences avant d’atteindre le Parc de la Douce puis arriver à Essert. Juste avant que des gouttes se mettent à tomber ! Belle journée, vraiment, appréciée de tous ses participants qui souhaitent la poursuite de la découverte du chemin de Compostelle franc-comtois.

Nicole
Photos Nicole et Daniel

Laisser un commentaire