Les Hauts de Belfort – Décembre 2019

Le temps incertain mais particulièrement doux en cette journée de décembre n’a pas découragé quatorze marcheurs bien décidés à partir à l’assaut des Hauts de Belfort et de ses fortifications.

Un petit tour de l’étang des Forges permet de se mettre en jambe, et de découvrir la réserve ornithologique le long du sentier de la Roselière.

Réserve ornithologique de la Roselière
Le long de l’Étang des Forges

Cormorans, colverts, foulques semblent à peine perturbés par notre passage et par celui des nombreux joggers que nous rencontrons sur ce chemin prisé par les adeptes de la course dominicale.

Après le passage dans les marais, nous grimpons vers le fort de la Miotte en rejoignant le chemin de Compostelle qui arrive de Bellemagny.
Le sentier sous les murs du fort, couverts de mousses, marque pour les pèlerins l’entrée dans Belfort.

Montée vers la Tour de la Miotte

A la Tour de la Miotte, nous quittons le chemin de Compostelle par un premier souterrain pour emprunter le Sentier des Hauts de Belfort, qui après le passage sur la passerelle du Vallon, nous conduit au Fort de la Justice. De là, au travers d’une prairie sèche relativement humide, nous rejoignons les Glacis du Château et le cimetière national de la Grande Guerre.

Au cimetière national

Contournant les fortifications et la Grande Mosquée, nous entrons dans la Vieille Ville par la Porte de Brisach, et rejoignons le gîte des Sœurs de l’Alliance où nous pouvons nous reposer et nous restaurer.

Pause repas chez les Sœurs de l'Alliance
Au pied du Lion

Après le repas convivial, nous reprenons notre chemin à travers la Vieille Ville pour monter le long des remparts du château et passer sous le Lion, toujours aussi imperturbable.
Certains affirment cependant lui avoir vu bouger la queue …
Après quelques passages en tunnel, nous contournons le château par le quatrième fossé, et gagnons la cour d’honneur en passant les pont-levis, puis la plateforme panoramique.
La vue sur le système défensif est superbe, avec à l’horizon la plupart des ouvrages de la ceinture fortifiée entre Vosges et Jura.

La demi-lune devant la Porte de Brisach

Nous redescendons en ville, passons sur, puis sous la Porte de Brisach pour remonter dans le quartier de la Miotte, par une pelouse sèche de plus en plus mouillée.
La pluie s’invite en fin de journée alors que nous redescendons par le chemin de Compostelle vers l’étang des Forges, guidés par un cerf-volant qui semble nous montrer le chemin.

Malgré un temps gris et pluvieux en fin de journée, tous s’accordent à trouver cette balade passionnante, alliant nature, histoire, architectures militaire et civile. Peu de goudron malgré la proximité de la ville. Beaucoup ont découvert ce jour là des lieux qu’ils ne connaissaient pas, ou qu’ils n’avaient jamais vus sous cet angle.

Texte et photos : René Michaux

Cet article a 1 commentaire

  1. brun-vaunier

    Les photos sont magnifiques, colorées, sous le gris pluvieux de cette journée et le compte rendu est teinté de poésie!! Merci , Martine et René pour cette balade, Belfort est toujours agréable à re découvrir en groupe! Une locale

Laisser un commentaire