LES CHEMINS DE PELERINAGE EN FRANCHE-COMTE
La Franche-Comté a la chance de posséder sur son territoire deux chemins de pèlerinage majeurs, à savoir :
Le chemin de Saint Jacques de Compostelle qui la traverse du nord au sud pour rallier le Puy-en-Velay, puis cheminer vers Compostelle.
La via Francigena qui la traverse d’ouest en est pour se diriger vers la Suisse et l’Italie via le Col du Grand Saint Bernard.

■ Qu’est-ce que la via Francigena ?
À la différence des voies compostellanes, nées exclusivement du pèlerinage (et de quelques autres considérations politiques), la via Francigena a une histoire qui s’étale sur deux millénaires. voie antique de l’Empire romain, à vocation militaire et stratégique au départ, elle est devenue également un itinéraire de pèlerinage lorsque, sous Constantin, les premiers chrétiens voulurent se rendre à Rome sur les tombes de Saint Pierre et Saint Paul. Tout au long de son histoire, elle demeura un axe majeur de communication entre la Méditerranée et la mer du Nord.

En 990, Sigéric emprunta la "via Francigena" depuis l’Angleterre pour se rendre à Rome afin de recevoir, des mains du pape Jean XV, le pallium, une étole brodée blanche, symbole de sa fonction d’archevêque de Canterbury. A son retour, Sigéric chargea son scribe de consigner des notes dans un manuscrit. Ce document mentionne 80 lieux d’étape qui permirent récemment aux historiens d’établir le tracé précis des 1900 km séparant Canterbury de Rome, à travers la France, la Suisse et l’Italie.

En 1993, le gouvernement italien voulut, à l’instar des chemins de Compostelle, revaloriser la Via Francigena deux fois millénaire en la déclarant itinéraire culturel européen. Balisée en partie par des associations chaperonnées par la Communauté Européenne, la via Francigena voit désormais affluer un nombre croissant de marcheurs et de cyclistes, sans pour autant encore rivaliser avec les chemins de Compostelle.

■ La via Francigena en Franche-Comté :
La via Francigena fait son entrée en Franche-Comté entre Coublanc, dernier village de Haute-Marne (région Champagne-Ardennes) et Leffond, premier village de Haute-Saône (région Franche-Comté). Elle se dirige ensuite vers Besançon, en traversant la vallée de la Saône, puis Pontarlier, en empruntant la vallée de la Loue. Jougne est la dernière étape avant la frontière suisse.

Le balisage est matérialisé de multiples manières : flèches jaunes (vers Rome) ou blanches (direction Canterbury), carré avec un petit pèlerin, panneaux en forme de flèches, ou avec la mention VF jaune ou blanche.
Le pèlerin qui arrive du nord de la Franche-Comté rencontre la Via Francigena au hameau de Grachaux (en provenance de Fondremand). Pendant 2,4 km, les deux voies se confondent et traversent le hameau des Malbuissons. 500 m plus loin, à un croisement de quatre chemins, la via Francigena part sur la gauche en direction du sud et Besançon, tandis que le chemin de Compostelle continue tout droit vers le nord-ouest direction Bucey-les-Gy.




Actualité
Publié le 17.08.2019
Bellemagny - 15 août 2019
Pose de la plaque du Chemin de Compostelle au couvent de...
Publié le 18.07.2019
Nouvelle fiche "Histoire et Patrimoine " : l'église de Boussières (25)
Le village de Boussières, à une vingtaine de kilomètres dans...
Publié le 13.07.2019
Nouvelle édition (juin 2019) du guide du chemin de Saint-Jacques de Compostelle en Franche-Comté et en Bourgogne
Nouvelle couverture, nouveau découpage d'étapes, nouvelle...
Publié le 18.03.2019
DEVIATION DU CHEMIN APRES HYET - ETAPE 6
Des travaux forestiers sur la commune d'Hyet sont en cours...
Partenaires
 
Studio AWProd.com